La vie au ranch

Mots-clé : , ,

lavieauranch

Une enfilade de soirées : on glande, on se marre, on pleure, on se saoule. Un petit break en auvergne et un épilogue à Berlin.

Plein feu sur la (télé) réalité crue d’une bande (à part) de copines étudiantes, dilettantes et attachantes. Si ce n’est le procédé original de son auteur, qui a enregistré de véritables situations par la suite réécrites et rejouées, on ne retient malheureusement que ça : une justesse de ton et de situations, la vie délocalisée sur grand écran. Une prouesse ? Non, un procédé qui plaît.

Il suffit de prendre la chronique pour l’histoire, le conflit études/glandouille et je t’aime/je t’aime plus pour l’intrigue, la potacherie estudiantine pour des dialogues bien menés, un groupe de nana pour des personnages attachants, des plans serrés sur un visage pour les captations juste d’un montage recherché. Voilà un bon film. Un bon film sans consistance. Du social ? Toujours facile d’appuyer sur le malaise sociétal avec les jeunes.

La paire inséparable du docu-fiction reste un gage de qualité française, mais pour combien de temps encore depuis plus de cinquante années de bons et loyaux se(r)vices ? Ne met-elle pas ici à jour ses propres limites ?

Puis à force, on connaît Paris.

_______________________

Plus d’informations sur ce film ici.

© 2009 Allons vers l’art. Tous droits réservés.

Ce blog est propulsé par Wordpress et Magatheme par Bryan Helmig.